Principes fondamentaux du regroupement : en quoi le regroupement des locataires peut-il améliorer la gestion des coûts, la sécurité, la collaboration et l’engagement ?

Principes fondamentaux du regroupement : en quoi le regroupement des locataires peut-il améliorer la gestion des coûts, la sécurité, la collaboration et l’engagement ?

L’adoption récente et généralisée du télétravail a entraîné un regain d’activité pour de nombreux MSP et prestataires de services informatiques. Ils ont dû rapidement mobiliser des locataires pour les entreprises et les universités afin d’accompagner le travail à distance. Confrontées à la nécessité soudaine de permettre à leurs employés de travailler depuis leur domicile, de nombreuses organisations se sont trouvées dans l’incapacité de mettre en place ce mode de travail à une si grande échelle. Elles se sont donc tournées vers des prestataires de services pour les aider à élaborer un plan de travail à distance.

La mise en place rapide d’un locataire peut être efficace à court terme, mais il ne s’agit là que d’une solution temporaire dépourvue d’un plan de mise en place du cloud plus global. Les organisations sont donc contraintes de gérer des environnements multilocataires et un surcroît de ressources publiques ou privées dans le cloud. Cela peut engendrer une perte d’efficacité des activités et une augmentation des coûts.

Pour les entreprises qui cherchent à dégager davantage de valeur ajoutée et à rationaliser les activités dans le cloud, le regroupement des environnements multilocataires leur permet d’accroître l’efficacité des solutions du cloud. Ce regroupement permet également une meilleure gestion des coûts et un engagement harmonieux entre les locataires.

Les obstacles auxquels sont confrontés les environnements multilocataires

En général, les grandes entreprises utilisent plusieurs domaines ou sous-marques. Une société mère peut ainsi attribuer un locataire distinct à chaque petite entreprise ou succursale sous son égide. Les locataires qui opèrent différemment sont souvent divisés. Par exemple, dans le secteur de l’enseignement, les locataires des universités sont souvent divisés entre les enseignants et les étudiants.

Les divisions qui existent entre les différents locataires peuvent entraîner toute une série de difficultés. Où les utilisateurs finaux se connectent-ils ? Où se trouvent leurs données ? Si les portails et applications ne sont pas correctement synchronisés avec la nouvelle plateforme, l’utilisateur final devra se connecter à différents endroits. De plus, les utilisateurs peuvent ne pas savoir comment trouver leurs données et y accéder, où elles sont hébergées, comment elles sont partagées et si elles sont toujours sur le site ou dans le cloud. Pour les équipes informatiques, les environnements multilocataires augmentent le nombre d’endroits à partir desquels extraire des données. Cela signifie que les MSP consacrent plus de temps et d’efforts à la localisation des données et à la résolution des problèmes. Et cela implique donc une augmentation des coûts informatiques.

Comment un meilleur plan de mise en place du cloud peut-il vous aider ?

Un meilleur plan de mise en place du cloud présente de nombreux avantages. Avant tout, il permet aux entreprises de planifier leur expansion. Il donne une idée plus précise des données qui doivent être déplacées lors d’une migration. Il permet également de mieux contrôler l’avenir de l’entreprise. Il offre aux entreprises la possibilité de se développer dans le cloud et d’éliminer les tracas et les maux de tête liés à la gestion des données sur site qui peuvent soudainement être perdues en cas d’accident inattendu ou de crise.

Un plan de mise en place du cloud permet également d’améliorer la sécurité globale. Il aide les entreprises à rester en conformité avec les réglementations en vigueur dans le secteur et à anticiper l’évolution des exigences en matière de sécurité. Un environnement au sein du cloud permet de mieux connaître l’activité des utilisateurs et de mieux assurer le suivi des rapports. Tout cela conduit alors à un meilleur contrôle global de l’environnement.

Regroupement : meilleures pratiques

Pour regrouper efficacement les environnements multilocataires, un plan détaillé est vital. Les MSP et les prestataires de services informatiques doivent disposer d’une liste des tâches à accomplir pour que la réussite du projet soit au rendez-vous.

Si les locataires sont regroupés dans un scénario de fusion-acquisition, il est essentiel de prendre en compte le nombre total d’utilisateurs et leur rôle au sein de l’entreprise. Travaillent-ils en interne ou à distance ? Il convient de déterminer si les utilisateurs regroupés adopteront une nouvelle dénomination sociale. En outre, il faut tenir compte des réglementations en matière de conformité en vigueur dans le secteur d’activité du client et de la quantité de données à transférer. Ces éléments influeront sur le calendrier du projet.

Pour s’assurer que les coûts sont gérés efficacement, les MSP et les prestataires de services informatiques doivent travailler main dans la main avec les entreprises pour déterminer le nombre approprié de licences dont bénéficieront les utilisateurs finaux. Tous les employés n’auront pas besoin de plateformes et de services tels que Teams et OneDrive ; certains employés sur le terrain n’auront besoin que d’une sauvegarde de leurs e-mails et de leurs données. Il convient de tenir compte de la nature des utilisateurs au sein de l’entreprise et de ses activités quotidiennes pour estimer avec précision les coûts du projet.

Le besoin croissant de regroupement

De plus en plus d’entreprises travaillent à distance, la demande d’environnements de location regroupés ne va donc faire qu’augmenter. Les fusions et les acquisitions entraîneront la nécessité de regrouper les locataires. Les entreprises qui ont entamé leur première migration vers le cloud adopteront de plus en plus les services de cloud pour améliorer leur efficacité et maintenir la continuité des activités. En outre, les mises à niveau des outils technologiques des prestataires de services de cloud tels que Microsoft et Google vont favoriser les projets de migration.

Depuis l’éclosion de la pandémie, les entreprises ont dû élaborer de toute urgence des plans de travail à distance. Elles se sont tournées vers les services de cloud pour maintenir leurs activités et ont mis en place de nouveaux locataires à court terme. À long terme, cependant, le regroupement des environnements multilocataires permettra d’accroître l’efficacité des activités, la collaboration et l’engagement, ainsi que la gestion des ressources. Le fait de disposer d’un plan global de mise en œuvre du cloud permettra aux entreprises de fonctionner efficacement et de se positionner en bonne voie pour une croissance continue.

Pour en savoir plus sur la manière de contribuer à la réussite du regroupement au sein de votre entreprise, contactez BitTitan afin d’organiser une réunion avec votre représentant local pour discuter de la manière dont MigrationWiz peut être utile à votre transition vers le cloud.

Share this Post: